Comment optimiser sa fiscalité grâce à SPCI?


blog immo

Les sociétés civiles de placement immobilier (SPCI) sont la solution pour beaucoup d’épargnants qui souhaitent booster leurs revenus, en pleine activité, ou une fois à la retraite. Comme il s’agit d’un placement sécurisé, de plus en plus de particuliers se tournent vers ce nouveau concept qui engendre de bonnes affaires. Mais, on se demande comment réduire la note grâce à SPCI. Focus sur la zone d’ombre.

Options SPCI avec avantages ++

Pour la gestion de patrimoine il s’avère fructueux de porter son choix sur les SPCI qui comportent moins de charges. Grâce à la loi Pinel, aujourd’hui on bénéficie d’une belle ristourne de 18% à 21% sur l’impôt, elle connait des variations selon la durée d’engagement, qui se situe entre 9 à 12 ans. Quant aux SPCI Malraux, les chiffres vont de 22% à 30% à déduire du montant des travaux de rénovation. En zone euro, il est aussi possible d’optimiser sa fiscalité car, les prélèvements sociaux ne sont pas effectifs. C’est le mode de fonctionnement pour les SPCI Européennes. On n’est pas assujetti à une double imposition.

Les SPCI via un contrat d’assurance

Les assurances jouent beaucoup lorsqu’il s’agit de baisser en toute légalité les chiffres de ses SPCI. Si on dispose d’une assurance-vie avec des parts de SPCI, les revenus avec les plus-values ne sont pas soumis aux taxes, à moins que le contrat ne prenne fin. La fiscalité qui impacte sur les gains, dans ce cas, prendra effet à partir de l’anniversaire du contrat. Si l’assurance vie a plus de 8 ans, les taxes qui s’appliquent sont à approximativement de 7,5%. Les paramètres varient en fonction des positions matrimoniales, soit 4 600 pour une personne seule et 9 200 pour un couple. Si jamais le titulaire du contrat décède, les avantages vont aux bénéficiaires désignés.

Paiement par crédit

Le plus rentable serait d’effectuer l’achat de ses SPCI à crédit, même si le capital de départ n’est pas conséquent. A ce moment, les emprunts et les autres charges seront soustraits à partir des revenus fonciers. Hormis le crédit amortissable, le crédit in fine offre le plus d’avantages pour ce qui est des modalités de paiement. Ceci dit, on procède uniquement au remboursement de l’intérêt du prêt jusqu’à la fin de l’échéance.

La nue-propriété des parts

Cette option permet aux épargnants de souscrire à des parts de SPCI avec un projet à long termes, elle n’exige pas de revenus immédiats. La nue-propriété évite de subir une fiscalité en plus, car aucune source de revenus n’est perçue. A savoir que le démembrement prend une durée de 10 ans. A la fin de cette période, on prend possession de toute la propriété, et cette fois sans les prélèvements sociaux.

Dans le cas où on souhaite percevoir des assignations complémentaires, on peut acquitter de 20 à 30% du prix des parts, et ce, en restant alloué jusqu’à la fin du démembrement.

 


Voir aussi